Nos jardiniers vous donnent leur avis... Zoomer

Nos jardiniers vous donnent leur avis...

La campagne à la ville on en a rêvé, elle s’y trouve, morcelée, dispersée dans une multitude d’espaces publics, de petits jardins, de terrasses et de balcons. Ces îlots de résistance sont passés à la reconquête : c’est tout bénéfice pour soi et pour la nature.

Plus de détails

 

Renouer avec la nature

L’équilibre personnel des citadins passe par la redécouverte du travail manuel et de la nature sous toutes ses formes : le jardinage, si modeste soit-il, allie les deux activités.

 

Restaurer le calme intérieur

Rompre le rythme soutenu de la vie active en ville est nécessaire, chacun doit s’accorder des temps de respiration. Le jardinage permet de reprendre conscience du cycle indépassable des saisons ; il impose la patience, la lenteur.

 

Nouer des liens avec les autres

Une  fois qu’on sait comment aménager un petit jardin en ville, son apprentissage permanent permet d’aller vers les autres, d’échanger. C’est aussi le moyen de transmettre un savoir et une conscience aux enfants. Le jardinage se fait pédagogie.

 

Devenir acteur

Agir plutôt que subir, un petit jardin de ville, particulièrement dans sa version potagère, permet de reprendre un peu de son autonomie, et même si elle est minime, elle est réjouissante.

 

Produire urbain

A travers le monde, plus de 800 millions de jardiniers assurent 15 % de la production totale de fruits et de légumes, la plupart du temps par nécessité. Dans les pays occidentaux on espère raisonnablement des récoltes à hauteur de 6 % dans les grandes villes. C’est loin d’être anecdotique.

 

Manger en circuit ultra-court

Produire chez soi, manger sain ses légumes bio parfaitement tracés, redécouvrir les goûts et les saveurs, récolter de manière saisonnière (et compléter le reste du temps par les circuits traditionnels) est un immense plaisir.

 

Rendre la ville respirable

Planter, planter et encore planter en ville, des arbustes, des arbres, des massifs de vivaces, c’est contribuer à faire baisser la température ambiante, celle des « îlots de chaleur urbaine » générés par la minéralisation à outrance des espaces publics, des places, des rues.

 

Lutter contre la pollution

Pollution thermique, sonore, particules et nano-particules : les végétaux et leur grande surface foliaire contribuent largement à faire baisser toutes ces nuisances en ville.

 

Soutenir et développer la biodiversité

Chaque îlot planté en ville est un élément d’un vaste maillage du territoire défini par des « couloirs de biodiversité » où circulent les espèces vivantes animales comme végétales. Ils sont indispensables pour « raccommoder » l’espace naturel.

 

Etre là, tout simplement

Le jardinage, c’est aussi ne rien faire. Jouir de ses résultats. Prendre le temps de ne rien faire, d’observer, tous sens mobilisés. Un souffle d’air, un peu de fraîcheur, un léger parfum, un détail ou une couleur  qui attire le regard. Etre là, en pleine conscience et apaisé.  

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Nos jardiniers vous donnent leur avis...

Nos jardiniers vous donnent leur avis...

La campagne à la ville on en a rêvé, elle s’y trouve, morcelée, dispersée dans une multitude d’espaces publics, de petits jardins, de terrasses et de balcons. Ces îlots de résistance sont passés à la reconquête : c’est tout bénéfice pour soi et pour la nature.

J'accepte En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies
1632166686